La Suède à vélo : notre guide complet de voyage

La Suède à vélo : notre guide complet de voyage

Côtes déchiquetées de granit, forêts de pins à perte de vue, pâtisseries qui sentent bon la cannelle et ports pittoresques avec cabanes de pêcheurs rouges : la Suède à vélo ne manquera pas de séduire les amoureux de nature en quête de grand air. Et choisir la petite reine pour votre voyage donne une toute autre saveur à l’exploration de ce pays scandinave. Pour une escapade riche en surprises et des paysages splendides, nous vous recommandons de pédaler le long de la côte du Bohuslän au nord de Göteborg.

Au programme : couchers de soleil idylliques, balades au milieu des rochers face à la mer du Nord et escapades cyclistes entre mer et forêt. Partez découvrir l’Eurovélo 3 et offrez-vous un superbe voyage à vélo en Suède. Osez pousser la frontière norvégienne et prolonger votre aventure jusqu’à Oslo, pour découvrir une capitale scandinave très proche de la nature.

Notre expérience de la Suède à vélo

Nous n’avons pas choisi la Suède à vélo par hasard. Nous avons tous les 2 une relation particulière avec ce pays qui nous a accueillis en Erasmus. Nous y sommes restés respectivement 2 ans (pour moi) et 3 ans (pour Jérémy). Mais qui dit destination connue ne dit pas voyage sans dépaysement ! Rejoindre la Suède sans avion, explorer une partie du pays à vélo : voilà autant de nouvelles expériences inédites que nous ne sommes pas prêts d’oublier !

Si nous avons eu une chance inouïe avec la météo, étonnamment sèche lors de notre séjour, nous avons toutefois été challengés par la Suède. Des infrastructures cyclables peu développées, un itinéraire non balisé : un voyage rempli d’inconnus mais qui vaut clairement les efforts fournis pour qui ose braver les obstacles. Malgré les difficultés, le vélo reste toutefois selon nous une excellente façon de découvrir les superbes paysages de ce pays où la nature est reine (et de manger autant de roulés à la cannelle que vous le souhaitez sans culpabiliser !).

Abonnez-vous à notre compte Instagram pour suivre nos voyages bas carbone au quotidien.

Préparer son itinéraire à vélo en Suède

Les véloroutes en Suède

Le voyage à vélo en Suède est encore relativement nouveau et se développe tout doucement. Le pays compte ainsi 4 Eurovelo dont les stades d’avancement sont encore loin d’être finalisés à l’heure où j’écris cet article, surtout dans le nord du pays :

  • L’Eurovelo 10, qui longe la mer Baltique de Malmö jusqu’à la frontière avec la Finlande au nord du pays. L’itinéraire n’est pour l’instant développé que sur la partie Malmö-Karlshamn et sur l’île de Bornholm ;
  • L’Eurovelo 7, la véloroute du Soleil, qui débute à Helsingborg et continue sa course jusqu’à la frontière norvégienne avant le Cap Nord. Côté Suède, l’itinéraire n’est développé qu’entre Helsingborg et Göteborg ;
  • L’Eurovelo 12, la véloroute de la Mer du Nord, qui débute à Halmstad et longe la côte ouest jusqu’à la frontière norvégienne. Elle n’est développée qu’entre Halmstad et Göteborg, tronçon sur lequel elle coïncide avec l’Eurovelo 7 ;
  • L’Eurovelo 3, la véloroute des pèlerins, qui commence à Göteborg et longe la côte ouest jusqu’à la frontière norvégienne. Elle coïncide avec l’Eurovelo 12 en Suède et n’est pour le moment pas du tout développée.

Si vous cherchez des itinéraires cyclables recommandés par l’office de tourisme local, j’ai repéré ce site qui recense les meilleures pistes cyclables en Suède.

Notre itinéraire 2023 entre la Suède et la Norvège

Pour notre voyage à vélo de juin 2023 entre la Suède et la Norvège, nous avons décidé de partir explorer l’Eurovelo 3 (et 12) entre Göteborg et Oslo malgré un itinéraire encore en développement sur ce tronçon.

Nous avons plus ou moins suivi la trace uploadée par Un Monde à vélo sur BikeMap, qui diffère du tracé proposé sur le site Eurovelo. Ce dernier ne suit pas du tout la route des fjords et de la côte granitique du Bohuslan, ce qui est bien dommage. C’est en effet principalement pour les paysages côtiers rocheux réputés pour être très beaux que nous avons choisis cette destination en particulier.

Les étapes de nos vacances à vélo entre Suède et Norvège

Nous avons découvert cette portion de la côte en 7 étapes. Par manque de temps, nous n’avons pas atteint Oslo et avons arrêté notre vélo à Moss. Il nous aurait fallu un jour supplémentaire pour pédaler jusqu’à la capitale norvégienne. Nous avons préféré à la place intégrer quelques détours pour explorer de jolis coins côté suédois, notamment Skärhamn ou Smögen qui ne sont pas sur l’itinéraire initialement prévu.

Voici les différentes étapes de notre voyage à vélo en Suède (et un peu en Norvège) :

  • Étape 1 : Göteborg – Skärhamn : 84 km – 530 mètres de dénivelé positif ;
  • Étape 2 : Skärhamn – Stocken : 77 km – 690 mètres de dénivelé positif ;
  • Étape 3 : Stocken – Kungshamn : 73 km – 710 mètres de dénivelé positif ;
  • Étape 4 : Kungshamn – Fjällbacka : 51 km – 450 mètres de dénivelé positif ;
  • Étape 5 : Fjällbacka – Strömstad : 56 km – 470 mètres de dénivelé positif ;
  • Étape 6 : Strömstad – Fredriskstad : 78 km – 710 mètres de dénivelé positif. C’est pendant cette étape que nous avons traversés la frontière avec la Norvège ;
  • Étape 7 : Fredrikstad – Fuglevik : 52 km – 520 mètres de dénivelé positif.

Si vous souhaitez aller plus loin, le détail de chacune de nos étapes est disponible sur notre profil Komoot.

À lire aussi : découvrez notre guide pour préparer votre voyage à vélo de A à Z ! Nous vous partageons notre méthode pour organiser nos aventures à vélo avant le grand départ : du choix de la destination à la définition des étapes en passant par la réservation des transports.

La fréquentation des itinéraires cyclables en Suède

Le cyclotourisme en Suède est encore très peu développé. Nous avons croisé très peu de cyclovoyageurs sur notre parcours. Détail notable : les seuls voyageurs à vélo rencontrés ont été 2 Français voyageant seuls sur de longs tours d’Europe, avec qui nous avons pu échanger lors de nuits communes au camping.

La difficulté de la Suède à vélo

Pédaler en Suède n’est pas véritablement « difficile » : le dénivelé n’est pas inexistant mais reste très raisonnable. En revanche, le manque d’aménagement cyclable et de balisage rend le voyage un peu plus compliqué. Pour cette raison, je recommanderais plutôt ce voyage à vélo en Suède à des cyclovoyageurs plutôt expérimentés.

Pour un voyage en Scandinavie accessible aux débutants du voyage à vélo, je recommande le Danemark à vélo ! Les aménagements sont vraiment bien pensés et le pays est particulièrement plat.

Le matériel de cyclotourisme pour partir à vélo en Suède

Le vélo

Pour ce voyage à vélo en Suède, nous avons évolué majoritairement sur route bitumée. C’est donc un voyage que vous pouvez presque envisager en vélo de route. Assurez-vous toutefois que votre vélo de route soit adapté aux longues distances, notamment au niveau du confort.

Un VTC aménagé pour le voyage à vélo ou un bon gravel me semblent toutefois plus adaptés pour ce type de voyage à vélo.

La location de vélos en Suède

L’entreprise Evertrek semble proposer la location de vélos adaptés au voyage (VAE, vélos de randonnée et gravels) à Göteborg si vous ne souhaitez pas transporter votre propre vélo jusqu’en Suède.

Une alternative peut aussi être de louer un vélo à Copenhague au Danemark pour le transporter en Suède jusqu’à Göteborg (faisable en bus ou en train), avant de le ramener à Copenhague depuis Oslo (en ferry ou en bus). L’offre de location de vélos est plus développée côté danois, un pays particulièrement propice au vélo. Nous avons par exemple repéré l’entreprise One Way Bike Tours au nord de Copenhague avec de bons avis. Assurez-vous toutefois que vous avez le droit d’emmener les vélos dans les pays voisins.

La jolie station balnéaire de Smögen

Les vêtements

Comme au Danemark, nous avons eu beaucoup de chance sur la météo : pas une goutte de pluie et des températures très clémentes. Toutefois, si vous prévoyez de partir en Scandinavie à vélo, je ne peux que vous recommander de bien vous équiper pour le mauvais temps et des températures fraîches (même en été). Pensez donc à prendre :

  • Un pantalon de pluie avec un imperméable ou une cape de pluie ;
  • Des surchaussures imperméables ;
  • Un pull ou une polaire ;
  • Une doudoune légère en plume pour les soirées fraîches.

Le matériel de camping

Si, comme nous, vous décidez de planter la tente lors de votre voyage à vélo en Suède, pensez à prendre du bon matériel de camping, adapté aux températures fraîches, à la pluie et au vent.

Assurez-vous que votre tente supporte bien le vent, qui peut souffler assez fort sur la côte. Nous en avons d’ailleurs fait les frais du côté de Stocken, avec une nuit durant laquelle nous n’avons pas beaucoup fermé l’œil. Vérifiez également que votre tente ne laisse pas passer la pluie avant le départ. Si besoin, réimperméabilisez-là au préalable !

Enfin, un bon tapis de sol 3 ou 4 saisons et un sac de couchage 0°C ou 5°C sont des indispensables pour voyager à vélo en Scandinavie, même en été ! Nous avons personnellement très bien dormi avec ce type de matériel de camping.

À lire aussi : découvrez notre liste complète de matériel de cyclotourisme pour préparer vos sacoches ou votre remorque avant de voyager !

La sécurité des cyclistes en Suède

Est-ce dangereux de pédaler en Suède ?

Avec un aménagement cyclable encore assez limité, attendez-vous à pédaler fréquemment sur des routes non sécurisées et parfois fréquentées en Suède. Toutefois, un gros point positif à souligner : vous trouverez très souvent des pistes cyclables dédiées aux abords des villes. La sortie de Göteborg par exemple est parfaitement sécurisée (même si elle est loin d’être pittoresque).

Le tracé BikeMap « officiel » se fait la plupart du temps sur des routes à faible trafic. Le seul moment où nous nous sommes sentis en danger, c’est lorsque nous nous sommes éloignés de l’itinéraire, notamment pour rejoindre Smögen, une ville côtière assez populaire. Si vous décidez comme nous de faire le détour, nous ne pouvons que vous recommander de prendre cette route tôt le matin pour éviter le trafic (et pas en fin journée un vendredi après-midi, quand les Suédois partent en week-end, oups…).

Voyager à vélo en Suède en famille, c’est possible ?

Nous connaissons un couple avec un bébé qui sont partis en Suède quasiment en même temps que nous, alors c’est faisable ! Si vos enfants voyagent en remorque et que vous êtes à l’aise sur route partagée, vous pouvez éventuellement envisager ce type de voyage en famille. En revanche, si vous comptez faire pédaler vos enfants, l’itinéraire semble très peu adapté.

Les rochers de granit rose de Smögen

Prendre les transports en commun en Suède à vélo

Le train

Si vous pensiez que prendre le train avec son vélo en France est compliqué, alors attendez de partir en Suède. Nous n’avons pas tenté l’aventure mais j’ai fait quelques recherches au moment de la rédaction de l’article et j’en ai eu des maux de tête !

Déjà, il faut savoir que plusieurs compagnies ferroviaires opèrent en Suède et que toutes n’appliquent pas les mêmes règles concernant le transport de vélo.

Voici un résumé des différentes règles repérées pendant mes recherches :

  • Pour les compagnies SJ (l’équivalent de la SNCF en Suède) et Vy (cette dernière opérant les trains de nuit vers la Laponie), il faut transporter son vélo démonté et rangé dans une housse ;
  • FlixTrain opère quelques trains entre Stockholm et Göteborg, dont certains semblent accepter les vélos ;
  • La compagnie Snälltåget qui opère des lignes de trains de nuit en Suède accepte les vélos qui vont ou partent de la région du Jämtland. En revanche, sur les autres lignes (Malmö – Stockholm et Berlin – Stockholm), les vélos sont tout simplement interdits (sauf les vélos pliants).

Le bus

La compagnie Flixbus dessert de nombreuses villes en Suède et certains bus sont équipés de porte-vélos. Pensez à réserver une place pour embarquer votre monture et vous prendre le bus avec votre vélo sans mauvaise surprise.

Nous avons testé le trajet Copenhague-Göteborg qui s’est déroulé sans encombre (en-dehors d’un peu de retard au départ). Le bus s’est arrêté dans plusieurs villes de la côte ouest avant de nous déposer à Göteborg, son terminus.

Le ferry

Nous avons testé quelques courts ferries lors de notre voyage à vélo en Suède et globalement, nous n’avons eu aucune mauvaise surprise.

Nous avons juste eu une petite frayeur pour embarquer vers l’archipel de Göteborg : les vélos sont acceptés moyennant la disponibilité de place et nous avons choisi un jour férié pour notre balade dans l’archipel. Le bateau était donc bien rempli mais nous avons tout de même trouvé une petite place pour nos vélos.

Dans tous les cas, nous avons vite réalisé sur place que les vélos sont relativement superflus sur l’archipel et que tout se fait à pied. Nous aurions pu les laisser dans notre logement sans changer grand chose au programme de notre journée.

Où dormir en Suède ?

Le camping

Nous avons privilégié le camping au bivouac pour nos nuits suédoises, principalement pour aller explorer nos environs le soir en laissant nos bagages quelque part. Le camping est plutôt bon marché, notamment comparé au Danemark. Nous avons payé entre 18 et 28 € par nuit pour deux cyclistes avec une tente. Souvent, pour ce prix, vous disposez d’une cuisine abritée pour cuisiner et manger (pratique pour échapper à la pluie, aux moustiques ou aux midges).

Voici nos campings coup de cœur du voyage, notamment pour admirer le coucher de soleil sur la côte déchiquetée du Bohuslän :

  • Le camping Hav & Logi Skärhamn, qui offre une magnifique balade jusqu’à la mer avec un point de vue magique pour admirer le coucher de soleil ;
  • Wiggersvik’s Camping et Cottages. L’emplacement réservé aux tentes n’est pas incroyable, mais le camping offre une table de pique-nique très bien placée pour prendre son petit déjeuner ou dîner en admirant le coucher de soleil.

Le bivouac

Nous n’avons pas fait de nuit en bivouac lors de notre voyage à vélo en Suède. Toutefois, sachez que le bivouac est complètement autorisé en Suède, sauf indication contraire. À condition de planter votre tente à plus de 150 mètres des habitations, vous pouvez dormir où vous le souhaitez dans la nature suédoise.

C’est l’allemansrätt, ou droit à la nature, inscrit dans la constitution, qui permet cette règle.

À lire aussi : découvrez pourquoi nous sommes particulièrement fans du mode de vie scandinave dans notre article dédié.

Les autres solutions d’hébergements

Les auberges de jeunesse (vandrarhem en suédois) sont très répandues dans le pays et peuvent être une bonne alternative si vous souhaitez éviter une nuit pluvieuse. Nous n’avons pas testé lors de ce voyage-là, mais nous avions eu de bonnes expériences en auberge de jeunesse en Suède lors de notre Erasmus en Suède.

Sur la côte du Bohuslän qui est relativement touristique, vous trouverez aussi de nombreux hôtels, gîtes ou Airbnb si vous souhaitez des solutions d’hébergement un peu plus confortables. Nous avons de notre côté passé 2 nuits en Airbnb à Göteborg.

Quel budget prévoir pour un voyage à vélo en Suède ?

Le coût de la vie en Suède est relativement abordable, assez similaire à celui de la France, mais dépend toutefois du cours de la couronne suédoise.

En revanche, attendez-vous à un choc de votre porte-monnaie après avoir traversé la frontière avec la Norvège ! Seuls les campings sont relativement abordables (mais avec beaucoup moins de services qu’en Suède), le reste est hors de prix (notamment la nourriture ou le train) surtout à Oslo. Par exemple, nous avons payé chacun 23 € pour faire 30 minutes de train avec nos vélos entre Moss et Oslo.

Au global, avec 7 jours en Suède et 2 jours en Norvège, nous avons eu un budget de 52 € par personne par jour, avec le prix du bus depuis le Danemark compris mais sans le transport aller et retour.

Se rendre en Suède sans avion avec son vélo

Notre trajet pour rejoindre la Suède sans avion

Pouvoir rejoindre la Suède avec son vélo sans prendre l’avion et sans démonter ce dernier n’est pas une mince affaire à première vue ! Mais c’est totalement faisable.

Voici notre trajet personnel pour voyager en Suède avec nos vélos.

À l’aller :

  • TER de Grenoble à Lyon puis TGV avec emplacement vélo réservé de Lyon à Paris ;
  • Bus de jour avec porte-vélo de Paris à Amsterdam (compagnie Flixbus) ;
  • Bus de nuit avec porte-vélo d’Amsterdam à Odense (compagnie Flixbus) ;
  • Voyage à vélo au Danemark entre Odense et Copenhague en passant par les îles au sud du pays ;
  • Bus entre Copenhague et Göteborg (compagnie Flixbus).

Au retour :

  • Ferry de nuit entre Oslo et Copenhague (compagnie DFDS) ;
  • Bus de jour entre Copenhague et Hambourg (compagnie Flixbus) ;
  • Journée de visite d’Hambourg ;
  • Bus de nuit entre Hambourg et Paris (compagnie Flixbus) ;
  • TGV avec emplacement vélo entre Paris et Lyon puis TER entre Lyon et Grenoble.

Une sacrée épopée, mais qui, étalée sur un voyage de 3 semaines, reste très acceptable. Je vous recommande toutefois, si vous décidez de partir en Scandinavie à vélo, de ne pas prévoir moins de 3 semaines de voyage. 4 semaines auraient été idéales pour nous : nous aurions ainsi pu passer plus de temps à Copenhague et à Oslo, mais aussi prévoir peut-être une journée de kayak sur la côte du Bohuslän et finir le trajet à vélo entre Göteborg et Oslo.

Nous avons découvert à notre arrivée à Oslo qu’un ferry dessert Kiel (non loin d’Hambourg) en Allemagne. Si c’était à refaire, nous opterions sûrement pour cette solution pour éviter le bus entre Copenhague et Hambourg et juste prendre un train régional avec nos vélos entre Kiel et Hambourg. Je vous conseille donc de plutôt vous tourner vers cette alternative.

Le budget transport pour notre voyage à vélo en Suède

Maintenant, la question que vous vous posez sûrement : le budget ! Pour le transport aller-retour, voici ce que nous avons payé :

  • Aller Grenoble – Odense : 143 € par personne ;
  • Retour Oslo – Grenoble : 243 € par personne.

Soit un budget total de 386 € par personne pour le transport aller-retour de ce voyage depuis Grenoble. 3 nuits sont comprises dans ce prix : 2 dans le bus (certes, assez inconfortables) et une dans le ferry où nous avons très bien dormi.

En partant de Paris, nous en aurions eu pour 276 € par personne aller-retour. C’est certes un peu plus cher qu’un vol aller-retour Paris-Oslo, mais avec 3 nuits comprises et sans frais de transport pour rejoindre les aéroports, c’est certainement imbattable.

À lire aussi : pour un voyage plus facilement accessible depuis la France, sportif et dépaysant, découvrez notre guide de la Suisse à vélo.

Les formalités administratives pour voyager en Suède

La Suède faisant partie de l’Union Européenne, vous n’avez pas à prévoir de formalités administratives particulières avant votre départ. Une simple carte d’identité française suffit pour entrer sur le territoire.

Pensez à faire la demande d’une carte européenne d’assurance maladie (CEAM) avant votre départ pour bénéficier de la prise en charge de vos frais de santé éventuels sur place.

La monnaie locale est la couronne suédoise (SEK). Vérifiez les éventuels frais bancaires auprès de votre banque avant le départ pour le paiement en devise hors euro.

Quand partir pédaler en Suède ?

La période idéale pour voyager en Suède

Pour un voyage à vélo dans le sud de la Suède, je vous recommande de privilégier la belle saison entre mai et septembre. Les journées sont très longues pendant cette période et les températures moyennes minimales dépassent les 10°C sur la côte ouest.

Évitez un voyage entre les mois d’octobre et février. En plus de températures fraîches pour pédaler, les journées sont très courtes et peu ensoleillées.

La charmant Fjällbacka

La météo suédoise

Comme dans tous les pays du nord de l’Europe, la météo suédoise peut être très capricieuse, même en été. Pour augmenter vos chances de faire un voyage au sec, les mois les moins arrosés à Göteborg sont mars, avril et mai.

Nous sommes pour notre part partis en juin 2023 et nous n’avons essuyé aucune goutte de pluie sur 3 semaines de voyage. Une chance assez incroyable, sachant que le mois suivant de juillet 2023 a été copieusement arrosé.

Je vous souhaite en tout cas une météo aussi clémente que celle que nous avons eu si vous décidez de voyager à vélo en Suède !

Les désagréments de la Suède à vélo

La Suède est un pays très sécurisé et paisible. Les seuls désagréments auxquels vous préparer psychologiquement sont les insectes. Faites particulièrement attention aux petites bêtes suivantes si vous décidez de voyager à vélo en Suède :

  • Les midges. Ces petits moucherons noirs assoiffés de sang sortent le soir quand le vent ne souffle pas et pourront vous gâcher une belle expérience de coucher de soleil. Nous en avons croisé quelques-uns, sans qu’ils soient toutefois trop gênants;
  • Les moustiques. Comme en France, les soirs d’été, pensez à porter des vêtements amples pour éviter de vous faire piquer. Bonne nouvelle : les moustiques tigre ne sont pas encore remontés à ces latitudes. Vous ne vous ferez donc pas piquer à toute heure de la journée ;
  • Les tiques. C’est le véritable fléau des pays scandinaves selon nous. C’est bien simple, les seules fois où je me suis fait mordre par des tiques, c’était en Suède. Emportez un tire-tique dans votre trousse à pharmacie et pensez à vérifier l’absence de ces bestioles sur votre peau régulièrement tout au long de votre voyage. Méfiez-vous en particulier des pauses pipi en forêt ou des bivouacs.
L’étonnante frontière entre la Suède et la Norvège à traverser à vélo

L’empreinte carbone pour rejoindre la Suède avec son vélo

L’empreinte carbone estimée de notre voyage

Pour sensibiliser à l’impact carbone du tourisme, je trouve qu’il est essentiel d’informer sur l’empreinte carbone de nos voyages, pour que chacun puisse penser à cette donnée cruciale dans ses choix personnels. C’est pourquoi je vous partage l’empreinte carbone du transport pour rejoindre la Suède, en fonction de différents modes de transports.

Pour simplifier la lecture, j’ai décidé de calculer l’empreinte carbone du trajet retour depuis Oslo en Norvège jusqu’à Grenoble.

Voici le détail de l’empreinte carbone de notre trajet retour en train-bus-ferry :

  • Train Grenoble-Paris : 4 kg CO2e aller-retour ;
  • Bus Paris-Copenhague : 40 kg CO2e aller-retour ;
  • Ferry Copenhague-Oslo : 107 kg CO2e aller-retour.

À lire aussi : découvrez quel moyen de transport pollue le plus dans notre article dédié sur le sujet.

L’alternative au ferry pour rejoindre ou quitter Oslo

Vous vous demandez peut-être pourquoi nous avons choisi le ferry (un moyen de transport plus carboné que le bus ou le train) pour quitter la capitale norvégienne et entamer notre trajet retour.

Pour éviter de « perdre » trop de journées de voyage dans le transport, nous avons cherché à voyager au maximum de nuit. Or, les trains de nuit acceptant les vélos sont encore inexistants sur cet itinéraire (un jour, peut-être ?), les seules alternatives étant le bus et le ferry.

Nous avions déjà prévu une nuit en bus pour notre trajet retour (entre Hambourg et Paris) et même si c’est très faisable : les nuits en bus sont loin d’être reposantes. Nous avions aussi lu plusieurs témoignages sur le manque de fiabilité de Flixbus, notamment en ce qui concerne le respect des horaires et l’acceptation des vélos non démontés. Finalement, nous n’avons eu aucun problème sur nos trajets en bus. Mais au moment de la réservation, nous ne voulions pas miser tout notre voyage retour sur les bus : nous avons donc réservé un ferry entre Oslo et Copenhague pour voyager de nuit ET bien dormir.

Si vous avez un peu plus de temps que nous et si vous parvenez à bien dormir dans les bus, un bus de nuit direct avec porte-vélos (de la compagnie Flixbus) relie Oslo à Copenhague en 8 h 40.

Alors, êtes-vous prêt à vivre votre aventure en Suède à vélo ? Avez-vous déjà exploré ce pays en petite reine ? Discutons en commentaire !

Vous devriez également aimer...

10 commentaires

  1. manu le 14 Mai 2024

    Très inspirant. Merci.
    Est ce que vous auriez le gpx de votre tracé svp ?
    Merci

    1. Anaïs le 15 Mai 2024

      Avec plaisir. Normalement vous pouvez télécharger le gpx en vous inscrivant sur Komoot via l’itinéraire référencé dans l’article.

  2. Claire le 18 Avr 2024

    Bonjour, merci beaucoup pour toutes ces infos… Une question : dans quel sens est-il préférable de faire votre itinéraire par rapport au vent ? Du nord au sud ou du sud au nord ? Merci !!

    1. Anaïs le 15 Mai 2024

      Bonjour Claire,

      Je ne suis pas sûre qu’il y ait de vrai bon sens de parcours sur cet itinéraire. Le vent semble tourner régulièrement en fonction des prévisions météo. Nous n’avons toutefois pas eu beaucoup de vent lors de notre séjour donc je ne peux pas vous répondre avec certitude 🙂

  3. BLOT le 17 Avr 2024

    Bonjour, nous envisageons de suivre vos pas à vélo cet été, entre Oslo et Göteborg, en longeant au maximum la cote. Merci beaucoup pour vos précieuses infos. Une question : dans quel sens parcourir l’itinéraire (par rapport au vent !!!!) ? Du nord au sud ou dans l’autre sens ? Avez vous un conseil à nous donner ? Je vous remercie.

    1. Anaïs le 15 Mai 2024

      Bonjour Claire,

      Je ne suis pas sûre qu’il y ait de vrai bon sens de parcours sur cet itinéraire. Le vent semble tourner régulièrement en fonction des prévisions météo. Nous n’avons toutefois pas eu beaucoup de vent lors de notre séjour donc je ne peux pas vous répondre avec certitude 🙂

  4. Bigeard Isabelle le 8 Mar 2024

    Nous prévoyons de faire le Danemark cette année fin juin début juillet et vraiment un grand merci pour votre site très bien fait les explications sont claires , interéssantes
    Bravo et merci
    Isabelle et Jean Jacques

    1. Anaïs le 13 Mar 2024

      Avec plaisir ! Merci Isabelle et Jean-Jacques ! Bon voyage au Danemark 🙂

  5. Marcel le 11 Fév 2024

    Bonjour
    Je prépare un voyage velo en Scandinavie pour mai-juin cette année et je vous remercie pour toutes les informations et astuces que vous nous donnez ici. Elles me seront très précieuses.
    Question : j’ai lu que les ours, gloutons et loups étaient assez nom roux en Suède. Y avez vous été confronté ?
    Bravo pour votre site et encore merci.

    1. Anaïs le 14 Fév 2024

      Bonjour Marcel
      Merci pour votre commentaire. Nous n’avons pas croisé d’animaux lors de notre voyage à vélo en Suède, mais nous sommes aussi restés dans la partie sud du pays qui est assez urbanisée. Si vous voulez plus de retours d’expérience sur ce sujet, notamment si vous prévoyez de pédaler dans le nord de la Suède, je vous conseille de poser la question sur le groupe Facebook « Voyageurs et voyageuses à vélo ». Vous aurez sûrement plus de témoignages.

Laissez-nous un commentaire...

Votre commentaire :