Tous nos conseils avant de partir au Danemark à vélo

Tous nos conseils avant de partir au Danemark à vélo

Le Danemark : paradis de la petite reine ? Eh bien, après avoir pédalé une semaine sur ses pistes cyclables et petites routes de campagne, nous en sommes convaincus ! Entre les véloroutes qui quadrillent la totalité du pays, les shelters parfaits pour du bivouac et le balisage impeccable, vous pouvez partir au Danemark à vélo sans hésiter, même en famille. Découvrez dans cet article de blog notre expérience sur l’Eurovelo 10 au Danemark, une belle aventure de cyclotourisme d’île en île au sud du pays qui se termine au cœur de Copenhague ! Transport, hébergements, étapes, itinéraire, budget : nous vous partageons tous nos conseils éprouvés pour vous aider à préparer vos vacances à vélo au Danemark.

Notre expérience du cyclotourisme au Danemark

Partir pédaler en Scandinavie nous trottait déjà dans la tête depuis 2020. C’est fin mai 2023 que nous avons concrétisé ce projet en organisant une épopée de 3 semaines à vélo entre le Danemark, la Suède et la Norvège. Pour une belle entrée en matière, quoi de mieux que de s’élancer sur les pistes cyclables danoises ? Au programme de notre première semaine de vadrouille à vélo : découvrir les îles du sud du Danemark et vivre une première expérience d’itinérance à vélo dans ce petit pays scandinave.

Petits villages pittoresques, agréables ports sur la mer Baltique, falaises de roche calcaire, nature préservée et champs à perte de vue : voici en quelques mots ce qui vous attend lors d’un voyage à vélo au Danemark.

Vous cherchez une autre idée de voyage à vélo au bord de la mer avec un tracé un peu plus sportif ? Découvrez notre guide complet pour préparer votre voyage à vélo en Irlande.

Préparer son itinéraire à vélo au Danemark

Les véloroutes au Danemark

Le Danemark regorge d’itinéraires cyclables qui quadrillent le pays en long, en large et en travers. 11 véloroutes nationales dont 4 Eurovelo sillonnent les différentes îles du pays scandinave.

Si vous souhaitez un aperçu global des itinéraires cyclables nationaux, ceux-ci sont référencés sur le site ruter.dk

Coté Eurovelo, vous pourrez parcourir au Danemark :

  • L’Eurovelo 3, la véloroute des Pèlerins qui relie Trondheim en Norvège à Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne en traversant les terres du Jutland, la partie continentale du Danemark ;
  • L’Eurovelo 12, la véloroute de la Mer du Nord, qui longe le littoral ouest dans son intégralité et une partie de la côte est au nord du pays jusqu’à Grenå ;
  • L’Eurovélo 7, la véloroute du Soleil, qui traverse l’Europe du nord au sud en passant par la côte est du Danemark ;
  • L’Eurovélo 10, la véloroute de la Baltique, qui longe le sud du pays et suit les rives de la mer Baltique. C’est celle-ci que nous avons suivie quasiment dans son intégralité pendant une semaine.

Notre itinéraire 2023 au Danemark

Pendant nos 8 jours au Danemark à vélo, nous avons suivi l’Eurovélo 10 quasiment dans son intégralité. Nous sommes partis d’Odense en Fionie et avons mis cap vers le sud direction l’île d’Ærø avant de suivre le tracé de l’Eurovélo jusqu’à Copenhague.

L’itinéraire est balisé dans son intégralité. En revanche, les balises Eurovelo ne sont pas encore déployées sur tout l’itinéraire : nous avons donc suivi principalement les balises de véloroute nationale 8 jusqu’à notre entrée sur l’île de Seeland puis les balises de la véloroute 9 pour la fin de l’itinéraire jusqu’à Copenhague.

Les étapes de notre tour à vélo au Danemark

Il nous a fallu un peu moins de 8 étapes pour relier Odense à Copenhague en passant par les îles. Voici comment s’est découpée notre épopée cyclotouristique danoise :

  • Étape 1 : Odense – Ærøskøbing : 67 km, 340 mètres de dénivelé positif + 18 km de ferry ;
  • Étape 2 : Ærøskøbing – Nakskov : 35 km, 100 mètres de dénivelé positif + 31 km de ferry ;
  • Étape 3 : Nakskov – Nysted : 90 km, 130 mètres de dénivelé positif ;
  • Étape 4 : Nysted – Stubbekøbing : 74 km, 200 mètres de dénivelé positif ;
  • Étape 5 : Stubbekøbing – Camp Møns Klint : 60 km, 360 mètres de dénivelé positif ;
  • Étape 6 : Camp Møns Klint – Faxe Ladeplads : 72 km, 310 mètres de dénivelé positif ;
  • Étape 7 : Faxe Ladeplads – Ishøj : 87 km, 190 mètres de dénivelé positif ;
  • Mini-étape 8 : Ishøj – Copenhague : 22 km, 40 mètres de dénivelé positif.

Si vous souhaitez aller plus loin, le détail de chacune de nos étapes est disponible sur notre profil Komoot.

La fréquentation des pistes cyclables au Danemark

Le Danemark est une destination prisée pour le vélo avec un réseau cyclable très développé et de qualité. Alors, vous êtes en droit de vous demander : les itinéraires sont-ils très fréquentés ? Nous ne pouvons témoigner que pour le début du mois de juin (en dehors de la très haute saison qui débute au solstice d’été dans les pays scandinaves) et uniquement pour le tracé de l’Eurovélo 10, mais voici notre ressenti :

  • De notre point de départ jusqu’à Nykøbing Falster, nous n’avons croisé quasiment aucun cyclovoyageur sur notre itinéraire. Même dans les campings, nous étions quasiment les seuls à nous déplacer à vélo ;
  • À partir de Nykøbing Falster et jusqu’à notre arrivée à Copenhague, nous avons rencontré beaucoup plus de monde à vélo, majoritairement des Allemands, partis pédaler sur la véloroute entre Berlin et Copenhague. Eh oui ! L’itinéraire qui relie la capitale allemande à la capitale danoise semble être assez populaire chez nos voisins outre-Rhin !

Sur notre seconde partie d’itinéraire, nous avons donc parfois partagé des terrains de camping avec des groupes de cyclotouristes allemands partis se chauffer les cuisses sur cet itinéraire mythique. Toutefois, rassurez-vous : la fréquentation n’est pas trop importante au point de devenir désagréable. C’est peut-être plus le cas en plein été.

Vous préférez la montagne à la mer ? Alors découvrez notre guide de voyage pour organiser un périple en Suisse à vélo ! Destination plus facilement accessible depuis la France et propice à de belles aventures, ne manquez pas cette épopée sportive et dépaysante autour des Alpes Bernoises !

La difficulté du cyclotourisme au Danemark

Le Danemark à vélo est accessible à tous ! Avec un point culminant qui ne dépasse pas les 180 mètres au-dessus du niveau de la mer, attendez-vous à un voyage à vélo avec très peu de dénivelé et des infrastructures très bien pensées pour les cyclistes. Le seul obstacle qui pourrait freiner votre avancée est la météo capricieuse typique des pays nordiques, notamment le vent qui peut souffler assez fort le long des côtes et devenir un vrai frein à votre progression.

De notre côté, nous avons eu beaucoup de chance avec une météo sans pluie pendant nos 8 jours sur place et relativement peu de vent de face. Un vent favorable de dos nous a même permis d’exploser nos compteurs kilométriques pour dépasser les 90 km parcourus lors d’une étape !

À lire aussi : découvrez notre guide pour préparer votre voyage à vélo de A à Z ! Nous vous partageons notre méthode pour organiser nos aventures à vélo avant le grand départ : du choix de la destination à la définition des étapes en passant par la réservation des transports.

Le matériel de cyclotourisme pour partir à vélo au Danemark

Le vélo

Privilégiez un VTC, un gravel ou un bon vélo de randonnée pour évoluer sur les petits chemins danois. L’itinéraire de l’Eurovélo 10 n’est pas entièrement goudronné, le parcourir avec un vélo de route peut donc devenir assez rapidement inconfortable.

La location de vélos au Danemark

Si vous n’avez pas votre propre vélo de voyage ou préférez en louer un sur place, One Way Bike Tours propose de la location de vélos, VAE, remorques et sacoches au nord de Copenhague. Nous n’avons pas testé mais les avis Google sont plutôt positifs. Il semble que vous puissiez faire acheminer le vélo à votre point de départ pour ne pas avoir à planifier une boucle à vélo. Sinon, les trains entre Copenhague et Odense acceptent les vélos !

Les vêtements

Prévoyez dans vos sacoches ou votre remorque un équipement de pluie complet et des vêtements relativement chauds. De notre côté, nous emportons toujours lors de nos voyages à vélo dans les pays nordiques (même en été) :

  • Une paire de gants ;
  • Un imperméable coupe-vent et un pantalon de pluie ;
  • Une doudoune en plumes ;
  • Un pull ou une polaire.

Le matériel de camping

Les nuits sont fraîches au Danemark, même en plein été ! Le mercure peut tomber en-dessous de 10°C, avec un ressenti potentiellement plus froid par temps humide. Prévoyez donc au moins un duvet 5°C et un bon tapis de sol isolant pour passer des nuits reposantes en extérieur.

Assurez-vous enfin d’avoir une tente résistante au vent et imperméable avant d’envisager un tour du Danemark en vélo.

À lire aussi : découvrez notre liste complète de matériel de cyclotourisme pour préparer vos sacoches ou votre remorque avant de voyager !

La sécurité des cyclistes au Danemark

Est-ce dangereux de pédaler au Danemark ?

Nous avons été très agréablement surpris de la qualité de l’aménagement cyclable au Danemark. Nous étions très souvent sur des pistes cyclables dédiées aux vélos, sinon sur des petites routes de campagne quasiment désertes. Pour les quelques passages sur route partagée un peu fréquentée, nous avions quasiment tout le temps une large bande cyclable prévue pour nous. Dans tous les cas, les automobilistes danois restent respectueux des vélos et nous ne nous sommes jamais sentis en danger.

Le Danemark à vélo en famille, c’est possible ?

Des aménagements de qualité, des soirées shelter au coin du feu et un pays plat : tout est réuni pour passer un superbe voyage à vélo en famille au Danemark. Si vous cherchez une destination hors de France avec des enfants, alors foncez découvrir ce petit pays scandinave !

Prendre les transports en commun en voyage à vélo au Danemark

En dehors de quelques ferries pour nous rendre sur les îles, nous n’avons pas emprunté de transports en commun au Danemark. Dans cette partie, nous vous partageons toutefois quelques conseils pour vous déplacer avec votre vélo au sein du pays sans pédaler.

Le train

Prendre son vélo dans le train au Danemark a l’air relativement simple, même si nous n’avons pas tenté l’aventure. De ce que nous avons compris, les vélos sont autorisés dans tous les trains :

  • Pour les trains InterCity, IntercityLyn, Lyn+ et les trains régionaux, vous pouvez emporter votre vélo avec vous moyennant réservation d’un billet pour l’espace vélo. Ce dernier coûte 20 DKK peu importe la distance et vous indique même le numéro de place pour votre vélo ! Les billets s’achètent sur l’application DSB de la compagnie ferroviaire danoise ou sur les distributeurs de billets directement en gare ;
  • Pour les S-trains (les trains de banlieue de Copenhague), l’embarquement est gratuit et non soumis à réservation. Ce type de trains disposant de nombreuses places vélo, vous n’aurez normalement aucun problème à prendre le train avec votre vélo. Attention, toutefois, ne montez pas dans le métro de Copenhague avec votre vélo : c’est interdit et l’amende est réputée pour être très salée.

Le bus

Si vous préférez prendre le bus pour vous déplacer au sein du Danemark, la compagnie Flixbus dessert de nombreuses villes dans le pays et les bus sont (tous ?) équipés de porte-bagages pour les vélos. Pensez à réserver une place pour votre vélo directement sur le site de Flixbus.

Le ferry

Nous avons pris plusieurs fois le ferry lors de notre séjour à vélo au Danemark : entre les îles de Fyn et d’Ærø, puis pour rejoindre l’île de Langeland et celle de Lolland. Enfin, notre dernier trajet en ferry était entre Stubbekøbing et Bogø. Les vélos sont toujours acceptés dans les ferries entre les différentes îles du Danemark. Vous aurez toutefois souvent besoin d’acheter un ticket spécifique pour votre vélo.

Où dormir au Danemark ?

Le camping

Les campings au Danemark sont relativement chers mais très confortables. Attendez-vous à toujours y trouver une salle commune avec cuisine et des sanitaires bien aménagés et entretenus. Dans certaines cuisines, vous trouverez même de la vaisselle, un four ou encore des plaques de cuisson. Le luxe !

C’est bien simple : en camping, nous n’avons jamais utilisé notre réchaud et notre bouteille de gaz !

Comptez de 20 à 40 € la nuit pour 2 cyclistes avec une tente.

Le bivouac

La bivouac n’est pas autorisé au Danemark et les amendes peuvent chiffrer jusqu’à 500 € si vous vous faites attraper.

Mais, pas de panique ! Le pays a quand même tout prévu si vous souhaitez planter votre tente dans la nature : les shelters ! Ce sont des zones de bivouac généralement gérées et entretenues par des particuliers ou les municipalités. Certains sont gratuits et fonctionnent au « Premier arrivé, premier servi ». D’autres sont payants (entre 3 et 5 € par personne) et soumis à réservation. Les shelters payants proposent en général des infrastructures (toilettes sèches, point d’eau, voire même douche).

Sur la plupart des sites, vous trouverez un coin pour faire un feu de camp et des cabanes en bois dans lesquelles vous pourrez directement installer votre tapis de sol et duvet pour dormir presque à la belle étoile. Pas besoin de monter la tente dans ce cas-là ! Nous n’avons personnellement pas testé les nuits en cabane et avons préféré monter notre tente, mais si l’expérience vous tente, c’est une aventure à vivre !

Pour repérer les emplacements prévus, réserver et payer ceux qui le nécessitent, ne partez pas au Danemark sans avoir installé l’application Shelter sur votre téléphone.

Les autres solutions d’hébergements

Le Danemark étant une destination assez onéreuse et la météo ayant été particulièrement clémente lors de notre voyage, nous n’avons pas testé d’hébergements en dur. Toutefois, vous devriez pouvoir trouver sans difficulté des hôtels, gîtes, chambres chez l’habitant et auberges de jeunesse dans le pays sur les plateformes classiques.

Quel budget prévoir pour le Danemark à vélo ?

Le Danemark est une destination réputée pour être relativement chère. Effectivement, le coût de la vie y est plus élevé qu’en France. Heureusement, voyager à vélo et à petit budget, c’est possible, même en Scandinavie ! Pour faire baisser votre budget vacances à vélo au Danemark, voici quelques conseils :

  • Dormir en camping, voire même en shelter. Avec cette dernière solution, vous pouvez vous en tirer pour moins de 5 € par personne et par nuit ;
  • Limiter les restaurants le long du chemin et cuisiner vous-même vos repas ;
  • Réduire votre temps passé à Copenhague ou vous appuyer sur des réseaux de cyclistes comme Warmshower pour vous héberger dans la capitale danoise ;
  • Partir en dehors de juillet-août si vous en avez la possibilité pour profiter des tarifs de mi-saison dans les campings et hébergements.

Voici le budget détaillé de notre semaine à vélo au Danemark (tarif indiqué par personne) :

  • Courses : 92 € ;
  • Campings et shelters (7 nuits) : 102 € ;
  • Restaurants, cafés et bars : 79 € ;
  • Transports sur place (ferries entre les îles) : 42 € ;
  • Divers (réparation de vélos et retraits d’argent) : 36 €

Notre semaine à vélo au Danemark a donc coûté 351 € par personne, soit environ 50 € par personne par jour (sans compter le transport aller-retour pour rejoindre le Danemark).

Vous avez possibilité de largement réduire le budget consacré à l’hébergement en optant plutôt pour des shelters au lieu des campings pour vos nuits sur place. Nous avons passé 6 nuits en camping et une nuit en shelter (difficile de renoncer au luxe de la douche après une journée passée à pédaler !)

Se rendre au Danemark sans avion avec son vélo

Le bus

Le bus n’est pas le mode de transport le plus confortable, mais c’est le plus pratique et efficace si vous acceptez de dormir dedans ! Ayant un temps limité pour notre voyage en Scandinavie, nous avons opté pour cette solution pour l’aller et le retour depuis la France.

Pour l’aller, nous avons pris un bus de jour entre Paris et Amsterdam, avant d’enchaîner par un bus de nuit entre Amsterdam et Odense. Comptez 22 heures pour ce type de trajet, auxquelles se sont ajoutées pour nous 4 heures de correspondance à Amsterdam.

Pour le retour, nous sommes rentrés de Copenhague en passant par Hambourg. Comptez entre 5 et 6 heures de trajet entre Copenhague et Hambourg puis un bus de nuit direct entre Hambourg et Paris.

Tous les bus étaient équipés de porte-vélos à l’arrière et les trajets se sont déroulés sans encombre pour nous ! Les chauffeurs nous ont même toujours aidés à installer nos vélos et à les détacher.

Pour vous faire une idée, voici notre budget pour nous rendre au Danemark avec nos vélos (tarif indiqué par personne) :

  • Trajet aller Grenoble-Odense : 143 €, avec 89 € pour le bus Paris-Odense et 54 € pour le train Grenoble-Paris ;
  • Trajet retour Copenhague-Grenoble : 159 €, avec 103 € pour le bus Copenhague-Paris et 56 € pour le train Paris-Grenoble.

Un budget raisonnable mais un peu cher pour une semaine de voyage ! C’est pour cela que nous ne sommes pas rentrés directement après avoir rejoint Copenhague et avons continué l’aventure en Suède puis en Norvège !

Si un si long périple avec votre vélo ne vous tente pas, découvrez nos guides de voyage à vélo en France :

Le train

Le train aurait été une solution plus écologique et peut-être plus confortable pour nous rendre au Danemark. Seul problème : il faut du temps pour jongler entre les différents trains qui acceptent les vélos non démontés et les trajets de nuit ne sont pas encore possibles. De ce que nous avons vu sur les différents groupes Facebook, le plus simple serait d’attraper un train ICE en Allemagne à Offenburg (juste de l’autre côté de la frontière au niveau de Strasbourg) qui vous emmène jusqu’à Hambourg puis de continuer ensuite en train régional jusqu’à la frontière du Danemark.

Sans vélos, nous n’aurions pas hésité une seconde pour rejoindre le Danemark en train, mais avec c’est une autre paire de manches. Sur un voyage plus long ou si nous avions prévu de partir d’Hambourg, nous aurions peut-être tenté l’aventure.

À lire aussi : si une partie de votre trajet implique un train en France, découvrez notre guide pour prendre le train sereinement avec son vélo dans l’Hexagone.

Les formalités administratives pour voyager au Danemark

Aucune formalité administrative n’est nécessaire pour voyager au Danemark : une simple carte d’identité française suffit pour passer les différentes frontières européennes et rejoindre le pays.

Pensez à faire la demande d’une carte européenne d’assurance maladie avant votre départ pour bénéficier de la prise en charge de vos frais médicaux si nécessaire.

La monnaie locale est la couronne danoise (DKK). Vérifiez les éventuels frais bancaires auprès de votre banque avant le départ pour le paiement en devise hors euro.

Quand partir pédaler au Danemark ?

La période idéale pour un voyage au Danemark

Pour un voyage au Danemark, je vous conseille de privilégier la belle saison, entre mai et fin septembre. Outre les températures plus clémentes, vous évitez aussi les journées hivernales très courtes à ces latitudes.

La météo danoise

Nous avons eu une expérience très biaisée de la météo danoise, avec 0 goutte de pluie lors de notre semaine de voyage à vélo dans le pays ! Une surprise assez inespérée : nous étions préparés psychologiquement à essuyer quelques averses !

La météo danoise est plutôt réputée pour être similaire à celle de la Bretagne : des enchaînements d’averses et d’éclaircies toute la journée.

Je vous souhaite d’avoir une météo aussi clémente que la nôtre si vous décidez de partir en voyage à vélo au Danemark.

L’empreinte carbone pour rejoindre le Danemark avec son vélo

Pour sensibiliser à l’impact carbone du tourisme, je trouve qu’il est essentiel d’informer sur l’empreinte carbone de nos voyages, pour que chacun puisse penser à cette donnée cruciale dans ses choix personnels. C’est pourquoi je vous partage l’empreinte carbone du transport pour rejoindre le Danemark, en fonction de différents modes de transports.

Pour simplifier la lecture des résultats, je suis partie d’un aller-retour simple depuis Copenhague (même si à l’aller, nous avons fini le voyage un peu avant à Odense). Pour l’avion, j’ai pris l’hypothèse d’un vol direct Lyon-Copenhague en ajoutant un trajet en TER pour rejoindre l’aéroport de Lyon depuis Grenoble..

Êtes-vous déjà parti au Danemark à vélo ou est-ce une aventure qui vous tente ? Racontez-nous en commentaires !

L’article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest pour en garder une trace !

Vous devriez également aimer...

Laissez-nous un commentaire...

Votre commentaire :