Plus haut sommet de la commune de Lans-en-Vercors culminant à 1966 mètres d’altitude, le Pic Saint-Michel est une montagne incontournable du Vercors en Isère. Bonne nouvelle pour les amoureux de marche à pied : son ascension est accessible à tous, en été comme en hiver. Découvrez dans cet article tous mes conseils pour vous lancer dans cette randonnée du Pic Saint-Michel en raquettes depuis les Barnets. Avec une vue imprenable à l’arrivée et un sentier sans difficulté, même avec une bonne couche de neige : que demander de plus pour se lancer dans la randonnée hivernale ?

  1. La randonnée hivernale du Pic-Saint-Michel : un petit air de Laponie dans le Vercors
  2. L’itinéraire de la randonnée du Pic-Saint-Michel par la Combe Oursière
  3. La difficulté du Pic Saint-Michel en raquettes
  4. Se rendre au départ de la randonnée du Pic Saint Michel
  5. Louer des raquettes à Lans-en-Vercors
  6. L’équipement à prévoir pour l’ascension du Pic Saint-Michel en raquettes
  7. Les règles à connaître en montagne l’hiver
Randonneur en raquettes face à un panorama du Vercors
Raquettes dans la neige

La randonnée hivernale du Pic-Saint-Michel : un petit air de Laponie dans le Vercors

12 décembre 2021 : une bonne couche de poudreuse légère recouvre les falaises du Vercors, pour le plus grand bonheur des Grenoblois et Isérois, venus profiter de la neige fraîche à skis, en raquettes et même en luge.

Quelques pas dans la neige nous le confirment dès le départ de la randonnée : les raquettes sont indispensables aujourd’hui, sous peine de se faire engloutir par le manteau blanc jusqu’à la taille à chaque pas !

Au sommet, en plus de la vue iconique sur Grenoble, le Mont-Blanc, la chaîne de Belledonne et les falaises de la Chartreuse, le paysage qui nous entoure est saisissant. Les sapins figés par la neige et la glace nous toisent de toute leur hauteur, le vent glacé fouette nos joues déjà rosies. Si nous parvenons à oublier la Capitale des Alpes qui fourmillent plusieurs centaines de mètres sous nos pieds, nous ne sommes pas loin de nous croire en Laponie.

Point de vue sur Grenoble, le Mont Blanc et la Chartreuse depuis le Pic Saint Michel
Randonneur face aux sapins enneigés dans le Vercors

L’itinéraire de la randonnée du Pic-Saint-Michel par la Combe Oursière

La randonnée que nous avons choisie débute à Lans-en-Vercors, plus précisément au parking des Barnets qui se situe sur la route menant au domaine skiable de la ville.

Par la suite, le sentier suit un chemin tracé sur de grandes prairies direction l’Auberge des Allières puis le Collet du Furon avant de s’enfoncer dans la forêt et de grimper vers la Combe Oursière.

Les traces de raquettes ou de skis de randonnée nous guident par la suite sans difficulté au sommet du Pic Saint-Michel.

La descente se fait enfin sur le même chemin. Pensez à prendre une pelle-luge avec votre location de raquettes : vous pourrez vous laisser glisser sur certains tronçons de la descente. Même sans luge, si vous avez un pantalon de ski bien imperméable, vous pourrez faire une partie de la descente sur les fesses. Méthode de descente testée et approuvée !

Découvrez l’itinéraire complet de cette randonnée en raquettes du Pic Saint-Michel.

Randonneur dans la poudreuse face au soleil
Piste de ski de fond dans le Vercors
Piste de ski de fond dans le Vercors face au soleil

La difficulté du Pic Saint-Michel en raquettes

La randonnée ne présente aucune difficulté particulière. Même si nous avons l’habitude de la randonnée estivale, c’était d’ailleurs une de nos premières expériences de randonnée en raquettes à neige.

Préparez-vous toutefois à gravir 700 mètres de dénivelé positif et à marcher dans la neige pendant minimum 3 h 30. L’aventure reste donc assez sportive. Ce que je vous recommande, c’est d’emporter un pique-nique et de la faire à la journée : la montée le matin, une pause déjeuner pas loin du sommet et la redescente en début d’après-midi, pour prendre un peu de marge avant la tombée de la nuit.

Randonneur en raquettes face à un paysage enneigé du Vercors
Randonneur sur la neige vers le Pic Saint Michel

Après les Alpes, envie d’explorer les Pyrénées à pied ? Découvrez 2 inspirations de randonnées en Andorre.

Se rendre au départ de la randonnée du Pic Saint Michel

En voiture

Le Pic Saint-Michel en raquettes est facilement accessible en voiture en prenant la route qui monte à la station de ski depuis le village de Lans-en-Vercors. Arrêtez-vous avant l’arrivée à la station au parking des Barnets.

Les routes du Vercors sont rapidement déneigées en cas de chute de neige. À moins d’entreprendre la randonnée pendant une journée blanche, vous ne devriez pas avoir de problème à vous rendre sur le lieu de départ.

Rappelez-vous toutefois qu’il est obligatoire d’emporter dans sa voiture des équipements spécifiques (pneus hiver, chaînes ou chaussettes à neige) entre le 1er novembre et le 31 mars dans les zones montagneuses, sous peine de recevoir une amende. Le Vercors n’y fait pas exception. Si vous louez une voiture, assurez-vous donc qu’elle est correctement équipée.

Comptez 45 minutes de route depuis le centre-ville de Grenoble.

En transports en commun

Vous vous trouvez sur un blog de voyage bas carbone, sur lequel je vous propose autant que possible des escapades accessibles en transport en commun. Bonne nouvelle : cette aventure vers le Pic Saint-Michel en raquettes peut s’entreprendre sans voiture. Des bus relient régulièrement Lans-en-Vercors à Grenoble, ville elle-même desservie par le TGV et plusieurs lignes de bus et TER.

Le point de départ se trouve à une petite heure de marche de l’arrêt de bus de l’Office de tourisme de Lans-en-Vercors. C’est l’arrêt idéal pour louer vos raquettes, visiter ce charmant village de montagne et vous offrir un chocolat chaud en attendant le bus de retour vers Grenoble ! Alors pourquoi ne pas en profiter ?

2 lignes de bus desservent Lans-en-Vercors depuis la gare de Grenoble :

  • La ligne T64 qui fait la route via Engins ;
  • La ligne T65 qui fait la route via Saint-Nizier-du-Moucherotte.

Comptez environ 45 minutes de trajet depuis la gare routière. Regardez bien les horaires avant de partir : la fréquence de départ des cars reste relativement faible. Toutefois, les bus circulent tous les jours, même le dimanche.

Sapins enneigés dans le Vercors
Sapin enneigé dans le Vercors

L’empreinte carbone du trajet depuis Grenoble

Pour sensibiliser à l’impact carbone du tourisme, je trouve qu’il est essentiel d’informer sur l’empreinte carbone de nos voyages, pour que chacun puisse penser à cette donnée cruciale dans ses choix personnels. C’est pourquoi je vous partage l’empreinte carbone du transport pour rejoindre cette randonnée en raquettes à Lans-en-Vercors.

En voiture, comptez 60 km pour l’aller-retour en passant par Saint-Nizier-du-Moucherotte depuis le centre-ville de Grenoble, ce qui équivaut à 7 kg de CO2e par personne (avec 2 voyageurs) à bord du véhicule.

En bus, comptez 55 km pour l’aller-retour en passant par Saint-Nizier-du-Moucherotte depuis le centre-ville de Grenoble, ce qui équivaut à 1,6 kg de CO2e en autocar.

Source des chiffres cités : Simulateur « Mon Impact Transport » de l’ADEME

Point de vue sur le Trièves depuis le Pic Saint Michel
Paysage enneigé du Vercors

Louer des raquettes à Lans-en-Vercors

Vous n’avez pas besoin de réserver votre équipement à l’avance. Plusieurs commerces situés dans le village de Lans-en-Vercors proposent des locations de raquettes. C’est le cas d’Extrem’Évasion qui se trouve sur la route entre l’Office de tourisme et le départ de randonnée. Si vous venez en bus, passer y récupérer des raquettes ne vous fera pas faire de détour.

Si vous ne voulez pas passer dans le centre du village, un loueur d’équipement sportif, Achard Sports, se trouve au pied des pistes de ski dans la station de Lans-en-Vercors.

L’équipement à prévoir pour l’ascension du Pic Saint-Michel en raquettes

Cela peut paraître évident mais pensez à bien vous couvrir et à partir avec de bons équipements, notamment au niveau des extrémités ! À près de 2000 mètres d’altitude, vous pouvez vous retrouver avec des températures largement négatives (entre -10°C et – 15°C). Pour un ordre de grandeur, prenez la température indiquée par la météo à Lans-en-Vercors et retirez 5°C : c’est à peu près ce que vous devriez ressentir au plus haut point de la randonnée.

En cas de vent ou d’humidité, attendez-vous à un ressenti de température encore plus froid.

Randonneur en raquettes en chemin vers le Pic Saint Michel

Pour garder votre chaleur corporelle, rien de mieux que la technique de l’oignon. Partez ainsi avec :

  • Un sous-pull technique (par exemple en laine de mérinos) ;
  • Un pull type polaire qui tient chaud sans prendre l’humidité ;
  • Un manteau d’hiver chaud, idéalement une doudoune en duvet prévue pour les températures négatives.

Avec ce type d’équipement, vous devriez rester bien au chaud et pouvoir enlever une couche si nécessaire, notamment pendant la montée.

Pour le bas, collant chaud et pantalon de ski imperméable vous garantissent de pouvoir vous rouler dans la neige fraîche sans prendre l’humidité !

Pensez évidemment à vous munir d’un bonnet, de gants de ski, de chaussettes de ski et d’une écharpe.

Pour vos chaussures, si vous avez une bonne paire de chaussures de randonnée imperméable pour l’été, elle fera normalement très bien l’affaire pour l’hiver. Restons minimaliste sur l’équipement sportif pour diminuer l’impact environnemental de nos voyages !

Des après-ski peuvent aussi convenir si vous vous sentez à l’aise pour marcher plusieurs heures avec.

Point de vue sur le Vercors en chemin vers le Pic Saint Michel
Randonnée en raquettes dans le Vercors

L’itinérance à pied vous tente ? Découvrir les Alpilles en randonnée de 4 jours.

Les règles à connaître en montagne l’hiver

La montagne reste un espace naturel à la fois imprévisible et fragile. Pensez à votre sécurité et la préservation de votre environnement pendant tout le déroulé de votre randonnée.

Pour votre sécurité

La météo peut être particulièrement capricieuse en montagne et une randonnée peut s’avérer plus éprouvante que prévu. Partez toujours préparé et avec quelques indispensables dans votre sac à dos :

  • De l’eau et un encas, voire un pique-nique pour les grandes randonnées ;
  • Une frontale. En hiver, vous pouvez facilement vous faire surprendre par la nuit ;
  • De bonnes chaussettes et des chaussures imperméables en hiver pour éviter les engelures et autres brûlures du froid ;
  • Des vêtements supplémentaires pour vous couvrir en plus si besoin ;
  • De la crème solaire et des lunettes de soleil. Le soleil qui se reflète sur la neige peut vite vous faire prendre des couleurs ou vous éblouir ;
  • Une carte IGN ou un GPS. Même si vous suivez un sentier de randonnée balisé, les balises peuvent être masquées par le manteau neigeux. C’est particulièrement le cas sur les hauteurs des falaises du Vercors, qui abritent peu d’arbres. Attention également aux batteries d’appareils électroniques qui peuvent vous lâcher inopinément en cas de grand froid.

Enfin, pensez à bien regarder la météo avant de partir. Evitez de vous lancer dans une randonnée en cas de fortes précipitations prévues, même s’il s’agit de neige.

Paysage hivernal du Vercors avec randonneurs
Paysage du Vercors sous la neige

Et le risque d’avalanche ?

Nous sommes loin d’être des experts du sujet. C’est toujours un risque qui continue à nous faire peur en montagne l’hiver. Pensez toujours à regarder les prévisions de risques d’avalanche sur le bulletin météo de la station : en cas de risque avéré, reportez votre randonnée.

Pour vous rassurer, vous pouvez louer une sonde, un DVA (détecteur de victime d’avalanche) et une pelle à neige auprès de votre loueur. En revanche, ce genre d’équipement nécessite de s’être entraîné avant pour savoir s’en servir en situation d’urgence. Je ne peux donc que vous recommander de vous former à ce type d’équipement avant de partir en randonnée.

Pour préserver la montagne

Malheureusement, la montagne et sa biodiversité ne vivent pas bien les visites massives de touristes. En hiver, dans le Vercors, la situation n’est pas critique : les petites stations de ski familiales de la région attirent en général une foule modérée. Mais gardez toutefois les bonnes pratiques :

  • Ne découpez pas de bois, ne cueillez pas de végétation et laissez la nature vivre son cours ;
  • Ramassez vos déchets et ceux que vous trouvez en chemin. En hiver, évitez de jeter vos déchets organiques dans la nature : ils ne se dégraderont pas avant la fonte des neiges ;
  • Laissez les animaux tranquilles. Si vous en voyez, contemplez-les de loin et n’essayez pas de les approcher. Ne les nourrissez sous aucun prétexte ;
  • Restez sur les sentiers pour déranger au minimum la faune locale. Le Vercors abrite par exemple des tetras-lyre, une espèce d’oiseaux menacée qui se terre sous la neige pendant l’hiver. Si vous les dérangez (souvent sans vous en rendre compte), les oiseaux sortent de leur abri et s’épuisent pour en trouver un autre.
Chemin pour randonneur en raquettes dans le Vercors

Connaissez-vous cette randonnée du Pic Saint-Michel en raquettes ? Racontez-moi en commentaires !

Envie de randonnées faisables en hiver sans neige ? Découvrez 3 idées de randonnées en Provence verte.

Le Pic Saint Michel en raquettes
Le Pic Saint Michel : randonnée raquettes dans le Vercors
Le Pic Saint Michel en raquettes dans le Vercors